Les ongles incarnés

L’ongle incarné est le résultat d’un conflit entre la plaque unguéale et les tissus péri-unguéaux ; l’incarnation peut être latérale (sillon) ou antérieure (esquille) conduisant à un onyxis latéral, un perionyxis ou une paronychie.

C’est une pathologie fréquente, douloureuse, au minimum inconfortable qui prédomine à l’hallux (gros orteil).

Etiologies des ongles incarnés

Facteurs prédisposants ou déclenchants.

Hypercourbures de l’ongle

Les courbures anormales ou exagérées de l’ongle peuvent revêtir plusieurs formes : ongle en tuile de provence, en volute ou en pince, avec plicature uni ou bilatérale. Les origines de ces hypercourbures sont nombreuses :
  • dystrophie congénitale : désaxation de l’ongle ;
  • contraintes statiques : malposition des orteils (clinodactylie, extensus, rotation axiale, …) ;
  • contraintes liées aux chaussures ou aux bas de contention ;
  • sénescence : avec l’âge la courbure de l’ongle augmente, la trophicité et la résistance diminuent.

Fragilité du sillon

Chez les enfants et les adoslescents : peau fine et fragile et/ou macérée par une hyperhydrose (port de basket) ; ongles fins.
Chez les sujets artéritiques et diabétiques : mauvaise trophicité entraînant une fragilité cutanée.

Hypertrophie des bourrelets

L’hypertrophie des bourrelets unguéaux est physiologique chez le nourrisson et le petit enfant. Il faut se méfier des fausses hypertrophies induites par le serrage des chaussures (ou des chaussettes chez les nourrissons).

Soin des ongles défectueux

Une coupe d’ongle incomplète peut laisser un éperon unguéal qui va provoquer l’effraction du bord antérieur. Un fraisage excessif de la partie médiane de la plaque unguéale peut nuire en augmentant l’hypercourbure de l’ongle.

Clinique de l’ongle incarné

L’ongle incarné présente des formes évolutives aïgues ou chroniques. Les différents stades d’évolution ne sont pas proportionnels au degré d’hypercourbure de l’ongle. Certaines hypercourbures majeures sont totalement indolores.

Formes aigues de l’ongle incarné

Stade algique simple : douleur modérée, inconstante, recréée à la pression ; sillon encombré de débris épithéliaux, hyperkératose.
Stade inflammatoire : douleur plus vive, plus constante, qui peut gêner à la marche ; sillon et bourrelet rouges, tuméfiés ; présence d’hyperkératose ou de cors qui augmentent la douleur.
Effraction du sillon : qui provoque une infection si elle perdure (adolescents ++) ; apparition d’un bourgeon charnu appelé botryomycome (tissu de ganulation).
Abcès distal : accidentel sur une erreur de coupe d’ongle qui laisse subsister une esquille ; bourrelet antérieur tuméfié entraînant des douleurs nocturnes au contact des draps ; la présence de l’éperon (esquille) est révélée à la palpation instrumentale par le pédicure-podologue.

Formes chroniques de l’ongle incarné

Formes présentant un botryomycome épidermisé (tumeur persistante), une hypertrophie acquise des bourrelets péri-unguéaux avec une incarnation quasi-constante. Les formes chroniques de l’ongle incarné sont rares ; les formes à répétition peuvent obliger à la chirurgie.

Traitement de l’ongle incarné

Traitements conservateurs des ongles incarnés

Soins préventifs de l’ongle incarné

  • Hygiène : brossage régulier des sillons, chaussage non contraignant, traitement de l’hyperhydrose (adolescents ++), hydratation cutanée surtout chez les sujets âgés.
  • Coupe d’ongle : angles agressifs émoussés, absence d’éperon.
  • Onychoplastie : après une coupe très courte d’un bord pour assurer la préservation du sillon unguéal.
  • Correction des hypercourbures de l’ongle avec une orthonyxie.
  • Correction des troubles statiques et des conflits d’orteils générateurs d’hypercourbure avec une orthoplastie ou une paire d’orthèses plantaires (semelles).

Soins podologiques de l’ongle incarné

Les soins prodigués par le pédicure-podologue dépendent du stade d’évolution. Ils consistent en général à dégager les débris d’hyperkératose dans les sillons et à procéder à une coupe ongle plus ou moins large.
Le pédicure-podologue s’attache en particulier à déterminer les causes et à les traiter par la mise en place d’un appareillage adapté pour éviter les récidives. Les techniques utilisées sont celles de l’orthonyxie.

Traitements chirurgicaux des ongles incarnés

Le chirurgien peut intervenir sur les parties molles :
  • Exérèse cutanée large latéro-unguéale.
  • Résection cutanée latérale semi-elliptique.
Il peut aussi pratiquer une chirurgie de l’ongle.
  • Matrisectomie partielle ou totale.
  • Complications : récidives, esthétiques, infectieuses, … .

.